La Séance : Campari flirte avec le 7ème art

La semaine dernière, Campari nous invitait à découvrir 3 courts-métrages à l’occasion d’une projection privée au MK2 Paradiso.

À travers ce projet, Campari part à la rencontre du lieu de partage qu’est le Bar, raconté et filmé par de jeunes réalisateurs, sous le prisme des grandes ères cinématographiques qui ont marqué l’histoire de la marque.

C’est le réalisateur Fred de Pontcharra qui a assuré la direction artistique de ces courts-métrages reprenant l’esthétisme de 3 grandes périodes du cinéma tout en mettant en avant le savoir-faire du bartender. Une contrainte commune à noter : tourner un film dans un même lieu (le China) avec une même équipe.

L’Original, Victor Boyer et Carlos Abascal Peiro
Une barmaid voit arriver un homme dans son établissement. Elle reconnaît immédiatement ce comédien qu’elle admire tant. Il lui indique qu’il n’est pas celui qu’elle pense et qu’il vient pour le poste de barman. Il insiste jusqu’à ce qu’elle accepte qu’il passe derrière le bar…

L’Essai, Alexis Jaulmes
Une conversation entre un homme qui répète son texte et une barmaid qui lui apprend qu’elle l’a trompé. Un beau double dialogue et une mise en abîme reprenant l’esthétique des films de la Nouvelle Vague.

L’Audacieux, Johanna Bros
Deux barmen s’interrogent sur l’ajout d’un ingrédient à la recette d’un cocktail. Muet et en noir et blanc, le twist « mixologique » et également le twist du court-métrage.

Ces films sont aussi différents que réussis. L’émotion est présente et les cocktails sont au coeur de chaque interprétation. Pour des raisons de respect de la loi Evin, ils ne seront malheureusement pas diffusés en France mais repris dans la communication de Campari à l’international. Une bonne raison de voyager !

T.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *