Les dessous de la Maison Jacquart à l’Hôtel de Brimont

Le champagne on en boit (parfois, souvent…), on aime ça mais on ne va pas se mentir : on n’y connaît pas grand chose.
Quand on m’a proposé de passer la journée à Reims pour découvrir la Maison Jacquart, son histoire, ses champagnes et son oenothèque, j’ai tout de suite dis oui !

CahampagneJacquart_Facade

Jacquart est né en 1964, fruit du savoir-faire des vignerons de la région champenoise.
Jacquart c’est 350 hectares, 1 800 vignerons et 60 crus répartis sur la Côte des Blancs, la Montagne de Reims, la Vallée de la Marne et la Côte des Bar.
Le nom vient de la rue où se trouvait au départ les bureaux : rue Jacquard. Mais il y a eu une faute lors de l’enregistrement. Le « d » s’est transformé en « t ».

La journée démarre par une dégustation. A 11h, c’est un peu raide mais on a peur de rien.
Floriane Eznack, oenologue, nous parle de la Maison Jacquart pendant environ 1h30 et nous fait goûter 4 vins :
– Pinot Meunier de Charly sur Marne 2013
– Pinot Noir Grand Cru de Mailly 2013
– Chardonnay Grand Cru du Chouilly 2013
– Chardonnay Grand Cru du Mesnil 2012

P1180698

C’est un peu déroutant car ils ne sont pas dans des bouteilles teintées et ne sont pas filtrés. Du coup, il nous est conseillé de ne pas les avaler tout de suite et d’utiliser les crachoirs (c’est une grande première pour moi).

Capture d’écran 2014-05-05 à 18.49.12

On apprend que le champagne n’a pas la même réaction selon le verre dans lequel on le sert. Mais on note qu’il se boit de différentes manières et on retient deux modes de consommation : la coupe prestige et le verre piscine. Ce dernier est souvent critiqué. Alors oui ça n’est pas très protocolaire, mais qui refuserait un grand verre de champagne avec des glaçons en plein été ?
On nous dit également que la petite cuillère dans le goulot ne permet pas de mieux conserver un champagne ouvert, seul le stopper s’avère efficace. Un peu deçu, on se dit que le mieux c’est quand même de terminer la bouteille…

A 12h30, on découvre une grande et belle table dressée pour le déjeuner.
Le menu a été spécialement concocté pour se marier aux 5 champagnes Jacquart que nous avons pu déguster :
– Huître en gelée de concombre & caviar d’Aquitaine / Blanc de Blancs 2006
– Langoustines papillon rôties, huile d’olive aux agrumes et coriandre / Rosé Mosaïque
– Filet de rouget, sauce vierge, tomates tapées & fleur de courgette farcie / Cuvée Alpha 2005
– Déclinaison de Comté en lamelle et ses feuilles de roquette / Extra-Brut
– Eclair pomme, poire & citron jaune / Brut Mosaïque

ChampagneJacquart_Dejeuner

Le déjeuner était vraiment délicieux et je découvre avec plaisir que le champagne peut se boire tout au long d’un repas. Il n’est pas réservé au dessert.

La journée se termine par la visite de l’oenothèque.

ChampagneJacquart_Oenotheque
L’oenothèque c’est un peu les archives où sont conservées les bonnes bouteilles. C’est du coup l’occasion pour Floriane de nous ouvrir un magnum millésimé de 2002 : parfait.

La visite a duré toute la journée mais on a pas vu le temps passer et on repart heureux d’avoir appris tant de choses et d’avoir découvert les secrets de la Maison Jacquart pour nous offrir un champagne si bon.

Aperçu : Des bouteilles de champagne à perte de vue.
Entendu :  « Ce qui est bien avec le champagne c’est que même si on en boit beaucoup, on est jamais ivre »
Verdict : Une belle découverte, des champagnes de qualité portée par une équipe jeune et dynamique bien décidée à en faire une des plus grandes marques internationales.
Bonus :  Jacquart lance le mois prochain les Fresh Mosaïque Party sur Paris, affaire à suivre…

T.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *